Le monde a continue de tourner, notre quotidien aussi à une différence près, je ne veux plus que nous ayons de relation sexuelle. Au début c'était juste pour le faire réagir et puis en fait, quelques semaines plus tard il faut bien se rendre à l'évidence que cela ne me manque pas non plus (je n'ai jamais été fan de nos ebats, vraiment sur ce point je reconnais en toute franchise qu'on a jamais été doué l'un envers l'autre).

A partir de là ma vision des choses s'est un peu changée, j'ai commencé à réaliser que je ne l'aimais probablement plus. Peut être que c'était là avant, peut être que c'est venu avec cette histoire, je tiens à mon mari mais je ne l'aime plus. Bon, pas de panique ce n'est pas si grave, on peut toujours vivre ensemble et être heureux, moi je le peux. Mais et lui ? M'aime-t-il toujours ? Et force de constater que probablement non.

Ces dernieres semaines j'ai donc un peu regardé de loin cet homme qui ne me regarde plus, qui n'a plus d'attentions et de me dire que nous étions devenus de parfaits colocataires. Avant toute cette histoire nous avons eu quelques moments ou il me reprochait beaucoup de choses, j'avais l'impression que mon existence l'énervait. C'était pas une super période de son coté, j'avais mis ça sur le compte du stress. Aujourd'hui je pense que c'était le début de la fin pour lui.

Mais j'ai continué à y croire, y croire jusqu'à il y a quelques semaines, la date de nos 15 ans. Chaque année (chaque mois) nous fêtons cette date, la date de notre rencontre où tout a commencé. Pour les 5 et 10 ans on avait prévu quelque chose de grand pour marquer le coup et les autres années au moins un présent. Alors j'ai misé sur le 15, j'ai acheté un beau cadeau, quelque chose qui fasse du sens et j'ai attendu le jour J.

C'est tombé sur un mardi, il n'a pas demandé que le prenne ma journée au travail, ni ma soirée, bon je ne m'inquiete pas trop, meme un petit cadeau le soir cela m'irait. Au réveil il me dit un "joyeux anniversaire" avec un sourire. Pas de chance notre enfant est malade, il me regarde et demande s'il doit prendre sa journée pour s'occuper d'elle. C'est gentil mais... sans doute le stress ou ces dernnières nuits d'insomnies je rends mon petit déjeuner et décide de rester à la maison avec elle. Il part donc travailler.

Ce sont nos 15 ans, il avait la possibilité de rester avec moi, avec nous mais il part. Pas de news de la journée, le soir il rentre comme d'habitude et ... c'est tout. S'en suivra une discussion sur notre relation et la certitude que tout est fini.